Vous souhaitez rendre un dernier hommage à un Dobermann disparu ? 

 

Parce qu'ils font partie intégrante de notre vie quotidienne et que le vide qu'ils laissent derrière leur passage est à la hauteur du bonheur qu'ils nous ont procuré, cette rubrique leur est dédiée.

 

Pour ce faire, 3 sous rubriques sont à votre disposition :

 

- Textes et témoignages sur vos dobermanns,

envoyez le votre à site@dobermann-club-france.asso.fr  

 

- Photos de vos dobermanns qui vous ont quittés,

envoyez photo et nom de votre ami disparu à site@dobermann-club-france.asso.fr  

 

- Citations ou textes en mémoire de vos dobermanns,

qu'ils soient ou non de votre plume, envoyez les à site@dobermann-club-france.asso.fr en nous précisant leur auteur (écrivain, poête ou compositeur).

HOMMAGES PHOTOS

"Ne pleure pas si tu m'aimes" - Saint Augustin

"La mort n'est rien.
Je suis simplement passée de l'autre coté.
Je suis moi. Tu es toi.
Ce que nous étions l'une pour l'autre, nous le sommes toujours.
Donne-moi le nom que tu m'as toujours donné.
Parle-moi comme tu l'as toujours fait.
N'emploie pas un ton différent.
Ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble....
Prie, souris, pense à moi, prie avec moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été
Sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d`ombre.
La vie signifie toujours ce qu`elle a toujours signifié.
Elle est ce qu'elle a toujours été le fil n`est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée?
Simplement parce que je suis hors de ta vue?
Je ne suis pas loin, juste de l`autre coté du chemin.....
Tu vois, tout est bien.....
Tu retrouveras mon coeur, tu en retrouveras les tendresses épurées.
Essuie tes larmes et ne pleure pas si tu m'aimes."

_______________________________________________________________________


"A mon Chien" - Jack Harris
Extrait de "Du fond du coeur - volume 1"

Lorsque je l'ai vu naître
Je l'ai pris pour enfant,
C'était un petit être,
Il était si charmant.
Quand je l'ai vu grandir
Ce fut mon compagnon,
J'aimais le voir courir
Dans toute la maison.
Quand je l'ai vu vieillir
Ce fut moi son enfant
Bien qu'il sut m'obéir
Toute sa vie durant.
Quand je l'ai vu mourir,
Je compris que ce jour
Venait de s'accomplir
La fin d'un bel amour
Car tu me fus fidèle,
Serviteur dévoué,
Ton amour fraternel
N'a pas démérité.
Je t'aimais bien mon chien
Ô, mon chien de berger,
Et pour toi, mon chagrin
Ne saura s'effacer.

_______________________________________________________________________


"J'entends des pas ... je vais mourir !"
Texte accompagnateur de la campagne de financement Hiver 1998
Société protectrice canadienne des animaux

Il me reste peut-être un ou deux jours à vivre.
Personne n'est venu ... Je sais, je vais mourir.
Dans ma tête de chien, y'a tant de souvenirs
Et j'étais si heureux au temps où j'étais libre...
Je vous aimais depuis presque une vie entière
Six ans, je m'en souviens, et c'était merveilleux
Vous m'avez "balancé" à travers la portière
Et je n'ai pas compris. C'était peut-être un jeu ...
Vous avez disparu au loin sur l'autoroute
Et je suis resté seul, me traînant au fossé
Le cœur désespéré et l'esprit en déroute
Gémissant de douleur sous ma patte cassée ...
J'ai fini au refuge où j'attends chaque jour
Qu'on vienne me chercher pour tout recommencer...
Je ne vous en veux pas. J'ai pour vous tant d'amour
Qu'on sera bien chez nous comme par le passé...
La nuit tout doucement a envahi ma cage ...
C'est vrai, je vous aimais et je vous aime encore
Je ne dormirai pas et j'attendrai l'aurore
En guettant tristement à travers le grillage
Et puis, quoi qu'il arrive, n'ayez pas de remords,
Au bout de mon amour, je vous offre ma mort
Vous pouvez à loisir vous dorer sur les plages
J'entends venir quelqu'un ... Il vient d'ouvrir ma cage.

_______________________________________________________________________


"La complainte du Chien Abandonné"
Gilbert Dumas

Au fond du vieux refuge, dans une niche en bois,
Depuis deux ans je purge, d'avoir trop cru en toi.
Tous les jours je t'attends, certain que tu viendras,
Tous les soirs je m'endors, sans que tu ne sois là.

Pourtant je suis certain, je te reconnaîtrai,
Viens me tendre une main, je te la lécherai.
Tu te souviens très bien, quand je sautais sur toi,
Que tu me caressais, que je dansais de joie.

Que c'est il donc passé, pour que ce 16 juin,
Heureux que tu étais, je me rappelle bien,
Tu sifflais, tu chantais, en bouclant les valises,
Que tu m'aies attaché, là, devant cette église.

Je ne peux pas comprendre, et ne croirai jamais,
Que toi qui fus si tendre, tu sois aussi mauvais.
Peut-être es-tu très loin, dans un autre pays,
Mais quand tu reviendras, moi j'aurai trop vieilli.

Ton absence me pèse, et les jours sont si longs,
Mon corps s'épuise, et mon cœur se morfond.
Je n'ai plus goût à rien, et je deviens si laid,
Que personne, jamais, ne voudra m'adopter.

Mais moi je ne veux pas, que l'on me trouve un maître,
Je montre bien mes dents, et je prends un air traître,
Envers qui veut me prendre, ou bien me caresser,
Pour toutes illusions, enfin leur enlever.

Car c'est toi que j'attends, prêt à te pardonner,
A te combler de joie, du mieux que je pourrai,
Et je suis sûr, tu vois, qu'ensemble nous saurions,
Vivre des jours heureux, en réconciliation.

Pour cela, je suis prêt, à faire de gros efforts,
A rester près de toi, à veiller quand tu dors,
Et à me contenter, même si j'ai très faim,
D'un vulgaire petit os, et d'un morceau de pain.

Je n'ai jamais rien dit, lorsque tu m'as frappé,
Sans aucune raison, quand tu étais énervé,
Tu avais tous les droits, j'étais à ton service,
Je t'aimais sans compter, j'acceptais tous tes vices.

Tu m'as mis à la chaîne, ou tu m'as enfermé,
Tu m'as laissé des jours, sans boire et sans manger,
J'ai dormi bien souvent, dans ma niche sans toit,
Paralysé, raidi, tellement j'avais froid.

Pourtant, si tu reviens, nous partirons ensemble,
Nous franchirons en chœur, la porte qui ressemble,
A celle d'une prison, que je ne veux plus voir,
Et dans laquelle, hélas, j'ai broyé tant de noir.

Voilà, mon rêve se termine, car je vois le gardien,
Puis l'infirmière, et le vétérinaire plus loin,
Ils entrent dans l'enclos, et leurs visages blêmes,
En disent long pour nous, sur ce qu'ils nous amènent.

Je suis heureux, tu vois, car dans quelques instants,
Je vais tout oublier, et, comme il y a deux ans,
Je m'endormais sur toi, mon cher et grand ami,
Je dormirai toujours, grâce à …l'euthanasie.

Et s'il t'arrive un jour, de repenser à moi,
Ne verse pas de larmes, ne te prends pas d'émoi,
Pour toi, j'étais " qu'un chien ", tu préférais la mer,
Tu l'aurais su avant, j'aurai payé moins cher.

A vous tous les humains, j'adresse une prière,
Me tuer tout petit, aurait peiné ma mère,
Mais il eut mieux valu, pour moi, cette manière,
Et vous n'auriez pas eu, aujourd'hui, à le faire.

_______________________________________________________________________


"Baltique" - Renaud

lls ont peut-être eu peur que je pisse
Sur le marbre du bénitier
Ou pire que je m'accroupisse
Devant l'autel immaculé
Peur que je ne lève la patte
Quelque part dans les allées
Où siège cette foule ingrate
Qui nous parle d'humanité
Ils ont considéré peut-être
Que c'est un amour pas très catholique
Que celui d'un chien pour son maître
Alors, ils m'ont privé de cantiques
Un jour pourtant je le sais bien
Dieu reconnaîtra les chiens
Me voilà devant la chapelle
Sous cette pluie qui m'indiffère
Tenu en laisse par un fidèle
Allergique aux lieux de prières
Les gens parlent à côté de moi
Tu as de la chance toi au moins
La souffrance ne t'atteint pas
L'émotion c'est pour les humains
Et dire que ça se veut chrétien
Et ça ne comprend même pas
Que l'amour dans le cœur d'un chien
C'est le plus grand amour qu'il soit
Un jour pourtant je le sais bien
Dieu reconnaîtra les chiens
Je pourrais vivre dans la rue
Etre bourré de coups de pieds
Manger beaucoup moins que mon dû
Dormir sur le pavé mouillé
En échange d'une caresse
De temps en temps d'un bout de pain
Je donne toute ma tendresse
Pour l'éternité ou plus loin
Prévenez-moi lorsque quelqu'un
Aimera un homme comme moi
Comme j'ai aimé cet humain
Que je pleure tout autant que toi
Un jour pourtant je le sais bien
Dieu reconnaîtra les chiens
Un jour pourtant je le sais bien
Dieu reconnaîtra les chiens

_______________________________________________________________________


"Vole"
Céline Dion

Vole vole petite aile
Ma douce, mon hirondelle
Va t'en loin, va t'en sereine
Qu'ici rien ne te retienne
Rejoins le ciel et l'éther
Laisse-nous laisse la terre
Quitte manteau de misère
Change d'univers

Vole vole petite sœur
Vole mon ange, ma douleur
Quitte ton corps et nous laisse
Qu'enfin ta souffrance cesse
Va rejoindre l'autre rive
Celle des fleurs et des rires
Celle que tu voulais tant
Ta vie d'enfant

Vole vole mon amour
Puisque le nôtre est trop lourd
Puisque rien ne te soulage
Vole à ton dernier voyage
Lâche tes heures épuisées
Vole, tu l'as pas volé
Deviens souffle, sois colombe
Pour t'envoler

Vole, vole petite flamme
Vole mon ange, mon âme
Quitte ta peau de misère
Va retrouver la lumière

HOMMAGES CITATIONS

DOLY

A toi ma chienne qui nous a quitte cette nuit suite a une CMD ,
Tu avais 8 ans
Tu etais toujours a nous suivre partout, a etre la partout avec nous
Tu étais très gourmande aussi,
Et puis en juillet première attaque du CMD et on te donnait a peine 1 mois 1mois ½ a vivre et tu as survécu 4 mois encore
Ou on a profité de toi,on s est occupé de toi ,et quand je te voyais en apparence en bonne santé j’ y croyais ,mais la pathologie était la..et elle t’a emporté,et nous avons du prendre l horrible décision
Et je t’’ai accompagnée jusqu’à ton dernier souffle
On pensera toujours a toi ,tu resteras a tout jamais graver dans nos cœurs
Tu es parti rejoindre ANTER qui lui nous a quitté il y a 2 ans de la meme pathologie
C est horrible de voir ses animaux partir aussi jeune de cette pathologie
Svp faites quelques choses
On t aime DOLY
Fais une grosse caresse a ANTER
Et attends nous ,


Ta maitresse qui t oubliera jamais
_____________________________________________________________________________________


POUR TOI URDENS


URDENS, mon beau Doby, tu allais avoir bientôt 13 ans le 15 mai 2016 mais tu es parti le 6 février rejoindre tes  ami(es). Ils veilleront sur toi,  et moi je continuerai à te protéger, à t’aimer. Un an déjà où je t’ai gardé jour et nuit car ton âge a affaibli tes mouvements mais tu savais que tu pouvais compter toujours sur moi comme moi je pouvais compter sur toi.
Rappelles-toi nos promenades en forêt, tu ne t’éloignais pas de moi toujours prêt à me protéger car de ton attitude se dégageaient une force, un courage que rien ne pouvait arrêter. Pourtant tu étais un doby gentil envers les humains.
Tu me manques NENES,  ta petite copine IXIA et ton pot Toto sont près de moi pour apaiser mon chagrin.
Tu étais bien dans tes patounes, tu respectais les chiots et tu étais un grand charmeur envers les femelles. Mais les mâles c’était autre chose.
Tu n’aimais pas le travail car en concours tu t’amusais fortement mais malgré tes pitreries tu es arrivé en classe 2 en obéissance. Tu as eu également ton TAN.
Mais je t’aimais avant tout, tout petit tu étais un chouineur et tu as continué de plus « belle ».
Tu t’es beaucoup amusé avec le petit dobinou ILTON sans oublier le brave UTHYS où vous avez grandi ensemble une partie de votre tendre jeunesse. Une pensée toute particulière pour ta petite princesse QUEEN,le lévrier disparue le 24 avril 2015.
ADIEU mon URDENS, je t’envoie pleins de calins et je te dis « JE T’AIME » et continue de me protéger.


_____________________________________________________________________________________



Hommage à ILTON


A toi mon Ilton adoré, mon petit dobinou, tu es parti rejoindre tes amis Uthys, Ucie et Nidjie, tu avais 15 mois.
Tu nous manques beaucoup, chaque jour nous pensons à toi, toi avec qui j'ai travaillé le RCI, le MONDIORING, tu avais toutes les aptitudes au mordant de plus, tu aimais mordre.
Je sens toujours ta présence car tu étais proche de moi, où j'allais, tu allais tu étais l'ombre de moi-même. Toi et moi avons partagé des moments inoubliables à courir, jouer, gambader et réviser tes leçons n'importe où. Tu aimais te promener mais tu ne t'éloignais pas de peur de me perdre.
Et puis petit à petit, tu as délaissé ta nourriture, j'ai tout essayé pour te redonner l'envie de dévorer ce que tu aimais tant.
Toi, mon dobinou, mon amour, mon compagnon, la maladie te guettait et tu es parti au paradis ce mardi 31 Mars 2015.
Saches mon Ilton adoré que nous t'avons choyé et accompagné jusqu'à ton dernier souffle.
Youna, Chayan, Tony et moi nous t'avons aimé et nous t'aimerons toujours, nos cœurs ont pleuré ton départ si rapide, tu étais si jeune et plein de vie.


REPOSES EN PAIX MON ILTON
_____________________________________________________________________________________


Hommage à BAYRON


A toi  mon BAYRON , l'amour de ma vie, tu étais ma raison de vivre, tu m'a aidé à traversé tant d'épreuves, tu étais mon complice, toujours à mes côtés, à chaque instants (on t'appelait super glue) tu comprenais tout, tu ne m'a jamais jugé, tu m'a protégé souvent au péril de ta vie. Tu étais splendifique (comme disait Amélie) tu étais le plus adorable des chiens, jamais agressif envers qui que ce soit, Unique en tout. Sans toi je ne suis plus rien, la maison est tellement vide. Plus personne ne m'attends derrière la porte. Toi qui aimait mon pain plus que les nonos, aujourd'hui il refroidit sans toi. tu me manque terriblement, ton absence m'est insupportable.  repose en paix, et attends moi au portes du paradis, comme je te l'ai promis, je viendrais bientôt te rejoindre et tous les deux, on ira se promener dans les bois comme autrefois. Je t'aime mon BAYRON et je ne t'oublierais jamais.


Bisous, Maman.


PS : à tous les éleveurs, par pitié, faites les tests génétiques, avant de faire reproduire vos chiens. mon chien est mort d'une CMD, c'est horrible de voir son chien souffrir et diminuer de jour en jour, on se sent tellement impuissant et cela fait tellement mal quand il parte aussi tôt. Il faut éradiquer cette maladie et ne pas faire l'autruche en prétendant que cela ne  vous concerne pas. Merci.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Tiffany de la Vallée de la Tendresse  (02/2002-12/2013)
Le confort ,tu savais où le trouver surtout après une belle randonnée.


Tellement fier de pouvoir  faire des sorties en vélo ,avec ton maître.
Comme une championne tu trottinais , que  tu étais belle dans cette allure chevaleresque .
Tu captais tous les regards.
Téméraire,l'effort ne te faisais pas peur,  curieuse , tu  aimais découvrir de nouveaux  horizons.
Maternelle également ,  le soir, malgré la fatigue ,  tu faisais une petite  halte dans ma chambre .
Mais un matin ton coeur a lâché.............................................. une partie du mien s'est envolé aussi.

_____________________________________________________________________________________


Hommage à ma PRUNETTE


Prune de son vrai nom est née le siècle dernier : le 01/10/1999.
Pendant 14 ans et 5 mois nous avons été trés fier de toi.
Trés sportive dans ton jeune âge, trés obeissante en club.
Tu as été la gardienne parfaite pendant toutes ces années, toujours dissuasive jamais méchante.
Tu adorais jouer avec les enfants surtout avec Léo et Paco (les enfants du voisin).
Quand nous allions à Agde tu te régalais à courrir sur la plage et dans la mer.
Mais voila le temps passe et notre cycle de vie n'est pas le même.
Tu étais fatiguée et une vilaine tumeur t'empêchais de marcher normalement.
Tout doucement pendant la nuit du 7 au 8 mars 2014 aprés m'avoir jeter un regard en te couchant, tu es partie.
Pour toutes ces années pour tous ce que tu as été : Merci et au revoir ma PRUNETTE.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à UTHYS


ADIEU UTHYS, notre doby,


Tu as été mon compagnon de travail, tu étais toujours content de travailler, tu as obtenu de bons résultats particulièrement en obéissance. Sur un terrain de travail, tu me cherchais toujours par crainte de me perdre.


Tu as passé ton brevet de ring avec succès avec ta maitresse Laëtitia qui t'a gardé à ses cotés pendant 10 ans.


Lorsque tu étais content de voir ceux que tu aimais, tu relevais les babines pour offrir ton plus beau sourire.


Ta maitresse a préféré de faire endormir pour t'éviter de souffrir car le « crabe » te rongeait à l'intérieur. Tu t'es endormi ce mardi 13 août 2013 sans souffrance à l'âge de 10 ans. Tu vas retrouver ta sœur Ucy, tes amies Dolly et Nidjie.


UTHYS, nous ne t'oublierons pas, tu resteras toujours dans nos cœurs, reposes en paix.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à UNDY


Mon Doudou,


Tu as été un rêve d’enfant, mon cadeau de mariage et tu es et resteras mon ami et confident… mon compagnon pendant presque 10 ans. Seule la mort aura eu raison de cette complicité quotidienne.


A ceux qui pensaient que je ne te garderais pas six mois je leur répondrais que certes tu as du caractère, mais ta loyauté n’a jamais fait défaut : tu aurais donné ta vie pour avoir simplement un regard ou un « c’est bien mon garçon » oui ! c’est ce que tu es, Undy, mon garçon !!!


Tu n’as jamais été le roi du ring, trop récalcitrant à l’autorité, comme moi !!!mais tu es mon champion, bien plus qu’un chien, tu es un ami fidèle, digne de tout mon amour et ma confiance. Tu n’as jamais eu besoin d’école pour apprendre à protéger ta famille…


Quand Hadrien est né, nombreux ceux qui me disaient qu’il était plus prudent de ne pas te garder, qu’un Dobermann et un enfant c’était risqué… c’est pourtant avec toi qu’il a appris à marcher et tu l’as toujours protégé comme tu l’as fait avec moi… combien de nuits as-tu passé devant la porte de sa chambre ?tu as été un ange de patience avec lui… et mon ange gardien à moi.
A présent le moment est arrivé de te dire au revoir et je ne saurai pas exprimer par des mots combien tu me manqueras, Undy, combien tu as été un chien exceptionnel avec un caractère… de Dobermann que seuls ceux qui ont le privilège de côtoyer peuvent apprécier !!!


Au revoir, mon gamin !!! Sache que tu seras toujours présent dans mon cœur… et que j’ai beaucoup appris avec toi… Alors que tu rejoindras Jumbo, Magic, Roxanne et mes autres fidèles amis à quatre pattes, je sais que j’aurai une étoile de plus pour veiller sur moi !


Merci pour tout…


Ta mèmère qui t’aime !!!
_____________________________________________________________________________________


Hommage à TYSIS


Tysis,


Tu nous a accompagné pendant presque 10 ans. Tu es arrivé alors que tu étais le seul bébé de la famille. Est arrivé un petit garçon, Maxence, que tu as tout de suite accepté et dorloté. Ainsi, vous avez grandit et fais vos premières bêtises ensemble. Duo que je me plaît encore a idéaliser, toi, mon chien qui souffrait d'un délit de faciesse, que les ignorants de cette belle race ont vite fait de vous placarder : "chien méchant".
De chien méchant, il était question uniquement sous forme d'affichette sur notre portail, puisque jamais tu n'as montré les crocs envers qui que ce soit.


Tysis, tu es la fidèle compagne de notre famille, composé depuis quelques années de 2 petits garçons. Les gars t'en voulait de les empêcher de jouer au ballon. Cet objet que tu adorais tant, était l'objet de toutes tes convoitises, jusqu'à disparition du dit ballon, au désespoir des apprentis footballeurs de la maison.
Nous avons traversé tant d'épreuves pendant tout ce temps, et toi toujours fidèle au rendez-vous de la tendresse envers ta "tribu". Jamais a court d'un collage "intense" envers nous, d'un mouvement de truffe, signalant "fais moi une caresse". Tu m'as accompagné pendant mes séances de course à pied, toujours avec cette excitation presqu'impossible à contrôler. Heureusement pour moi, que j'avais pris soin de t'apprendre les directions... car j'aurai eu vite fait mon compte, sur un arbre, dans un trou (mais tu m'a déjà dégagé d'une telle situation).


Habituellement d'un sommeil de plomb, j'ai entendu un bruit anormal venant de ton panier... Tysis, tu nous as quitté cette nuit, dans mes bras. Notre ultime sortie ; je m'en voudrais toujours de t'avoir fait plaisir en t'emmenant ; me laisse un goût amer. Une sensation de ne pas être étranger à ta disparition. Avec des "si", nous referions le monde, mais je ne peux m'empêcher de l'employer : si c'était à refaire, je serai parti faire mon footing en me cachant comme souvent pour éviter que tu me suives à toute allure.


Tysis, aujoud'hui est une journée noire. Les démarches sont en cours pour ton incinération. Il m'était impossible pour moi de t'enterrer à l'endroit qui te permettais de contrôler ta maison. Je préféré t'avoir a coté de moi, à cote de nous, dans la maison pour que tu puisses rester au chaud, toi qui adorais tant la chaleur.


Tysis, nous te disons adieu avec énormément de chagrin. Tu resteras toujours dans nos coeurs et quoiqu'il arrive, tu garderas toujours dans le mien, une place spéciale, au chaud. A mon tour d'être collant avec toi, mon chien.
_____________________________________________________________________________________



Hommage à Raïko de Xavie 11/05/2000- 09/12/2012
Tu t'en es allé après ces douze années et demi passé à mes côtés. Tu étais mon ombre, mon fidèle ami, mon pote toujours avec moi et le vide que tu laisses est immense... Tous ses souvenirs que j'ai de toi resteront à jamais dans mon coeur. J'ai été si fier de toi, de tout ce que tu m'as apporté de tout ce qu'on a fait...un agilitite exemplaire qui aura marqué beaucoup de monde...J'ai toujours été là pour toi et tu aurais déplacé des montagnes pour moi Tu me manques tant mon chien , c'est si dur de ne plus pouvoir te toucher et d'échanger nos regards. J'espère plus que tout que tu reposes en paix mon ami.
_____________________________________________________________________________________



Hommage à URANE DE ROUGE SANG


Urane,


Nous t’avons adoptée tu avais 2 mois.
Les 8 années qui suivirent nous ont apporté un Immense Bonheur et beaucoup de joie.
Ta présence, ta gentillesse, ton amour, tu étais Douceur.
Pourquoi a-t-il fallu que cette maladie s’abatte sur toi et nous prive à tout jamais De ta présence, de tes baisers, de tes léchouilles.
Nous ne pouvions pas supporter de te voir souffrir davantage alors quand nous avons appris qu’ un Ostéosarcome te rongeait, nous avons pris la douloureuse décision d’abréger tes souffrances. Je confirme que tu étais trop jeune pour nous quitter le 9 DECEMBRE 2011.
Tu es partie rejoindre CLEO au paradis.
Tu manques à AIKA, ses yeux sont tristes, les nôtres aussi.
Tous les jours je m’attends à te voir revenir du jardin après avoir bien joué avec Aïka.
Mon cœur saigne, pas un jour ne se passe sans que je pense à toi.
Tes cendres sont revenues à la maison (ainsi tu es avec nous, au chaud) toi la frileuse.
Je t’aime, je t’aimerai toujours.
Je suis persuadée que de là haut, tu continues à veiller sur nous, comme tu le faisais lorsque tu partageais notre vie de tous les jours.


Je te fais de gros câlins, de gros bisous
JE T'AIME
Ta Maman
Ton Papa


SYLVIE BRUNET
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Syon


Syon, tu es né le 10/11/2001.
de ta mère Mégane // Getty et Gunter Von Loewenstein.
de ton père Match de Mortemare // Julia Vom Engel Thal et Ugo de Flash Forward.
Tu nous as quitté brusquement le 16-09-2011.
Te voila maintenant au paradis des chiens.
D’Orion à Andromède tu cours maintenant, sur des distances sidérales.
Pour moi tu es toujours présent, je te retrouve le soir, à la levée des étoiles.


Joël
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Urban Octo du Mont des Cendres
Octo Oldup Vom Heckendorf X Pépita Mali Vom Heckendorf
27/07/2003-19/04/2011
Tu as lutté du mieux que tu pouvais , avec tout ton cœur qui pourtant était très mal en point .Tu étais tellement fatigué, trop fatigué que je n’ai pu me résoudre à te voir abandonner.J’ai dû prendre cette décision de souffrir à ta place, pour que tu n’ais plus mal, pour que tu ne soit plus l’ombre de toi-même.Ton cœur malade s’est arrété de battre mais je sais que là haut tu cours de nouveau. Tu seras à jamais dans mon cœur , et dans celui de celle qui m’a fait t’aimer .
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Téquila du Mas de Molinié


J'ai eu la chance d'adopter cette adorable chienne au refuge de Béthune (62) le 24 mars 2005.
Malheureusement, nous avons du l'endormir ce mercredi 9 novembre 2011 suite à une tumeur mammaire.
Cette chienne était adorable, très craintive mais qui ne sais jamais montrée agressive envers personne.
Mes enfants allés récupérer les restes dans sa gamelle pendant que celle-ci mangé et jamais elle ne c'est retourné sur eux, c'est elle qui ce reculé pour les laisser faire.
Un gros manque depuis ce jour de mercredi.
Nous n'avons jamais connu exactement le pourquoi de cet abandon mais pour nous ce fut un pur bonheur de l'avoir à nos côté.


M. et Mme SCHIEPTES
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Romy de la Tavernière


Romy de la Tavernière était née en Champagne le 22 Mai 2000. Nous avons choisi de l’endormir dans la paix, la sérénité, la dignité entourée de notre amour le 29 Juillet 2011.
Romy était la fille de Luther King de Férigny (champion de France 1998) et de Lorie de la Tavernière. Elle est entrée dans notre vie à l’âge de 2 mois nous a donné tout l’amour dont elle était capable. Sa beauté frappait toux ceux qui la croisaient. Jamais nous ne l’avions fait confirmer, ni passer aucun concours, même si nous sommes toujours demeurés fidèles au Club.
Elle a vécu heureuse. Nous ne nous sommes jamais quittés. Sa vivacité, sa curiosité son intelligence son infinie tendresse nous manquent désormais cruellement. Notre tristesse est infinie mais….Elle était d’une dignité sans pareille, ne se plaignant jamais. En accord avec son vétérinaire nous avons préféré choisir de la laisser s’envoler au paradis des chiens en la remerciant de nous avoir donné tant d’amour et tant de joies.
Tu étais notre « fille » chérie.
Tes cendres recueillies individuellement viendront bientôt rejoindre ce jardin de la Brie champenoise que tu as tant aimé.


Danielle et Serge Bouillon
_____________________________________________________________________________________


HOMMAGE A RHAPSODY


Rhapsody de la Vallée de Pissevin née le 20 mars 2000 fille du CHAMPION DU MONDE LUTHER DES LANDRYS et de LORRIS GOLDA de la Vallée de Pissevin, a quitté sa maitresse Valérie CHAURIS et sa meute le 31 mai 2011 à 12h30 d’une tumeur au poumon.
Elle a fait découvrir tous le monde du Dobermann à sa maitresse qui l’a emmené en exposition dans toute la France et à l’étranger.
Sa 1er exposition IDC 2000 à MONTDORF en baby, en passant par la N.E de Mauvieres et la Mondiale de Porto en 2001 en classe jeune, toutes ces expositions ou elle a obtenu des excellents à chaque fois et plusieurs meilleur de race.
Elle est la créatrice et la souche de l’élevage « Du Reflet des Songes « et elle a aussi et surtout apporté beaucoup de bonheur à sa maitresse à qui elle manque énormément.
RHAPSODY DE LA VALLEE DE PISSEVIN tu à quittée notre cheptel du Dobermann français et tu resteras pour toujours dans nos cœurs.


Bon voyage au paradis des DOBERMANNS.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Pierce du Caire la Prairie


plutôt comme je t'appelais, mon Piercou je sais que maintenant tu as fini de souffrir, poutant tu me manques mon fils.
Tu étais le seul qui me faisais rire ,dès que je voyais ton visage le mien rayonnait.
Tu nous as apporté tant de bonheur par ta gentillesse, tes calins et ton bon caractère.
Maintenant tu es au paradis des dobs avec Honda.
Mon chien je t'aimais et je t'aimerais toujours.
Je ne t'oublierais jamais.


Stephanie,Prisca et Marie-Jo.
_____________________________________________________________________________________


ADIEU MA BELLE TESSY.


TESSY s'est éteinte le 1er Août 2011 à l'âge de 9 ANS.


TESSY tu resteras à jamais dans le coeur de celles et de ceux qui t'ont connue.


TESSY, tu adorais ta maîtresse et tu lui laisses un vide immense heureusement il y a ton fils Bango, c'est encore un peu de toi.


TESSY, tu étais adorable et remarquable dans le pistage FCI ; appliquée tu as gravi trés vite tous les échelons de cette merveilleuse discipline.


TESSY, en obéissance tu es arrivée en classe 2 ; tu étais souvent dans ces deux disciplines la 1ère de la "classe" ; tu as fait honneur à ta maîtresse. Rappelles-toi TESSY tu copiais mes bétises en obéissance ; vois-tu je n'oublierai jamais ces moments passés à travailler avec toi. Tu étais une fifille adorable.


TESSY, ma belle, reposes en paix


Ton ami le dob "URDENS "
_____________________________________________________________________________________


« Hommage à toi mon amour, mon Keiser »


En Juillet 2004, nous nous sommes rencontrés. On s’est aimé dès notre premier regard. Tu étais si pataud dans ce pyjama trop grand pour toi et ta coiffure de Bigoudine ! Pendant presque 800 km tu es resté entre mes jambes à te faire dorloter, j’étais si heureuse, je te ramenai à la maison. Tu étais la consécration du rêve d’une enfant !
Les années ont passé, je t’emmène partout avec moi.
Nous avons commencé par le club d’éducation, car ni toi ni moi ne savions faire pour vivre en harmonie ! Nous avons tenté le mordant, mais ce n’était pas ton truc. Mais tanpis, mon bonheur était ton bonheur.
On a réussi à s’apprivoiser, tu es devenu un chien obéissant et gentil. J’étais une maîtresse comblée !
On m’a souvent dit que notre relation était trop , mais mon amour, je t’aime tellement fort ! Je t’ai beaucoup gâté, mais ca n’a jamais été trop à mes yeux, tu me rendais tellement heureuse ! S’ils savaient à quel point tu me le rendais !
Au restaurant, en vacances, au boulot quand je pouvais, tu étais là, près de moi, à veiller sur moi !
Le soir, personne ne pouvait marcher derrière nous, tu me bloquais avec ton corps, et laissait la personne passer. Il ne pouvait rien m’arriver avec toi. Nous étions tellement fort tous les 2 ensemble.
J’étais aussi une maîtresse un peu folle, comme toi ! J’adorai mettre la musique à fond à la maison, t’attraper dans mes bras, te faire danser, courir partout et toi me poursuivant !
On aimait aussi nos sorties au bois, je me souviens de ta petite grotte à Fontainebleau, la petite cabane à Confolens ! Les courses folles au bord de la mer, ta première baignade sur le lac Léman !
Je souris encore , tu n’aimais pas l’eau ,ce jour là, tu m’as suivi dans l’eau, et t’as coulé, t’agrippant à moi.
Nous adorions la neige aussi, au matin, si je voyais qu’il avait neigé, nous descendions et allions faire les fous pendant des heures !
On a beaucoup joué ensemble, le freezbee te rendait fou ! tout comme ce petit laser rouge, dès que je mettais mes mains dans ma poche tu savais !
On connaissait toutes nos habitudes ! Quand j’étais triste tu venais me consoler ! Lorsque j’avais froid et que j’allais chercher la couette, tu étais content ! Un vrai chien de luxure ! tu te vautrais sur moi et nous restions là, devant la télé à se câliner !
Je me souviens aussi de la fois ou tu as été malade en voiture, de ma faute, je t’avais donné du cassoulet avant de partir…. La subaru arrosée de caca ! Aujourd’hui, j’en ris !
Tu n’as pas eu beaucoup de chances dans ta courte vie mon gros loulou, 2 opérations des ligaments croisés ! Je me souviens que lors de la première opération, tu avais arraché tout tes fils, en voyant ça j’ai pleuré, et j’attendais avec toi sur le parking, pleurant à chaudes larmes , qu’on vienne nous emmener chez le véto. T’en as eu des malheurs mon amour, mais j’ai toujours été près de toi.
Tu étais ma fierté, tu étais si beau , si fort, si gentil ! Tout le monde t’aimait !
Tous les soirs, tu attendais mon retour, j’avais hâte de rentrer aussi ! Tu m’accueillais avec ton doudou dans la gueule, tournant sur toi-même ! tu me faisais délirer !
A la maison, tu me suivais partout ! surtout à la cuisine, tu appréciais beaucoup mes talents culinaires ! Les premières crèpes étaient pour toi, la dernière aussi ! Tu adorais la vache qui rit, les poivrons rouges, les oranges. L’ananas était ton fruit préféré .
Début avril 2011, je t’emmène chez le vétérinaire, j’ai l’impression que tu as attrapé un rhume. Je suis rassurée, tu es 8 jours sous antibiotique. Passé ce délai, je suis inquiète, le rhume ne passe pas. Nous retournons donc chez le vétérinaire. Ils trouvent ton état inquiétant, font une prise de sang et m’annoncent qu’il y a un risque de cancer…. Je m’éffondre…. Je dois te ramener le lendemain pour faire des radios et en avoir le cœur net. Je passe la matinée à angoisser, j’attends que mon téléphone sonne et qu’on me dise que ce n’est rien ! Personne n’appelle…. Je décide donc d’appeler et là la terrible nouvelle me tombe sur la tête, tu as une tumeur ! Ils m’en disent pas plus au téléphone, je dois te récupérer qu’à 16H00. Je ne peux plus travailler, je pleure, je tremble, j’arrive pas à y croire, c’est pas possible, ca ne peut pas t’arriver à toi, à nous !
Je n’arrête pas de pleurer, les heures passent, c’est interminable, j’ai hâte de venir te récupérer !
On y est, nous sommes enfin réunis, j’attends avec toi dans cette petite pièce le docteur, je pleure, je t’embrasse, te répète que je t’aime, que t’es l’amour de ma vie, on va se battre, jamais je te laisserai partir. Le docteur arrive enfin, ta tumeur est mortelle, on peut pas te soigner mon amour ! La terre s’éffondre autour de moi. Je repense au 1er avril ou nous avons fêté tes 7 ans, et mon vœu le plus cher est de te garder tout autant ! Le médecin m’annonce qu’il te reste au plus 6 mois, je ne veux pas te faire subir la chimio, je veux pas te faire souffrir pour rien ! Nous sommes inséparables tous les 2 ! Cette chimio, tu ne l’aurais pas supporté ! Chaque fois que tu étais la bas, le vétérinaire m’appelait pour que je vienne te récupérer, tu avais besoin de moi, comme j’avais besoin de toi, il le savait, on le savait.
Jeudi 7 avril 2011, mon réveil sonne, tu n’es pas là… J’arrive dans le salon, tu ne bouges plus, tu respires mal, un œdème énorme est apparu sur ta patte, à ce moment, je comprends que c’est fini, je dois t’accompagner ! Putain, j’ai la rage, je pleure, tellement mal, j’ai l’impression que mon cœur va lâcher ! Je suis entrain de devenir dingue, je tourne dans tous les sens, je vais, je reviens, mais t’es là, souffrant, c’est la réalité, tu vas partir ! Je te couvre de baisers, je te donne une petite vache qui rit, mais tu n’en veux pas… Nous voilà en voiture, on arrive chez le vétérinaire, il te voit, et me dit que c’est la fin… Je me contrôle plus, j’ai mal, des bruits rauques de douleurs, on m’arrache ma vie !
On te couche sur cette table froide, je lis dans ton regard, tu comprends, t’as l’air si serein. Je te serre fort dans mon bras, je te répète sans cesse que je t’aime, je t’aime, putain je t’aime !!!! Ton regard est à jamais gravé dans ma mémoire ! Puis la première injection, tu t’endors, la seconde arrive…. Tu n’es plus là. On nous laisse tous les 2, je ne veux plus partir de là ! J’ai du mal à y croire, on dirait que tu dors ! On m’arrache à toi, je n’arrivais pas à te laisser là. Je sors, je suis seule, terriblement seule !


Ma grosse tange, tu me manques tellement fort, je pleure tellement souvent ton départ précipité !


Tout me manque ! de la grosse flaque d’eau quand tu buvais, des traces de nez sur les vitres, le sable que tu ramenais sous tes pattes, tout ces poils que tu perdais, même ta puanteur me manque ! Je regarde presque tous les jours nos photos ! J’aurai tellement voulu en profiter encore plus !


J’ai gardé tes doudous, je les serre souvent dans mes bras, c’est un peu de toi. Je regarde toutes nos photos, ces instants de bonheur, juste toi et moi.


Keiser , je t’aime comme jamais j’ai soupçonné que l’on pouvait aimer. Tu n’es pas qu’un chien, tu es la moitié de moi, ma vie, mon amour. J’ai une confiance absolue en toi, jamais trahie, toujours là pour moi. Rien ni personne n’est capable de donner cet amour ! Tu es unique, et la seule fois ou tu m’as fait du mal, et la fois ou tu m’as quittée.


Sandrine VACCA
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Tristan Vom Heckendorf


Bonjour,


Tu t'appelais Tristan VOM HECKENDORF
Tu étais né le 4 janvier 2002 - tu nous à quitté le 30 mars 2011 d'un cancer. Comment pourrais-je t'oublier mon Tristan, toi qui m'accompagnais tous les jours de la semaine au bureau, mais ce que tu attendais surtout, c'est le weekend pour aller courir avec ton maître.


Un grand vide dans la maison depuis ton départ.


On ne t'oubliera pas ma tristouille et on ne pourra pas te remplacer.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Cassandra


Mon ange,
ma reine tu etais le plus noble des chiens que j ai connu et malgre ton fort temperament un coeur sur 4 pattes. Je te remercies de m avoir laisser partager ta vie durant ces 3 ans et 3 mois. Jamais je n aurais assez de mots pour te recompenser de ton amour toujours loyal et de ta noblesse. Je t aimerais jusqu a la fin de ma vie, tu etais tout pour moi et depuis ton depart je me sens vide. Tu me manques et personne ne sait a quel point... tu as ete courageuse dans cette cruelle maladie mais ton courage et mon amour n ont pas suffis a la vaincre. Tu seras dans mon coeur a tout jamais, reposes en paix et gambade avec Ashley et Whitney autours de mes parents qui vous aimaient tant.
A bientot mon coeur.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Topaz Togo Du Mont des Cendres


Topaz,
Aujourd'hui est pour nous un bien triste jour, nos larmes à tous ne font que couler. Voici déjà deux semaines que nous fesons le maximum pour soulager ta souffrance, tes grosseurs au niveau de l'estomac nous ont donner bien des soucis.
La première intervention chez le Vétérinaire lundi dernier nous à permis d'extraire de ton estomac, une très grosse quantité d'herbe que tu avais ingurgité, le docteur avait pensé à une fermentation de ces herbes dans ton ventre ce qui entrainait ton mal être... A la maison, nous étions tous soulager de te retrouver sans tes grosseurs et surtout soigné. Mais la réalité à vite pris le dessus et tes grosseurs sont réapparus des le dimanche matin et ton état de santé se dégradant si rapidement, nous sommes partis de toute urgence au service de garde le dimanche après midi pour t'éviter cette souffrance. En effet, tu te désidratais très vite, vomissais ce liquide de couleur vert fluo, et tu avais tellement du mal à bouger qu'il était impossible que je te laisse dans cet état.
Ce dimanche est un jour difficile pour moi car , c'est là que j'ai commencé à comprendre que les choses était plus compliqué qu'un simple férmentation d'herbe.
Le véto me fait part qu'une opération est indispensable pour savoir ce qui se passe dans ton ventre, les examens de sang ne donnant pas les informations voulus ...
Tu resteras chez ce formidable véto jusqu'au lundi après midi et après un lavage d'estomac et une réhydratation par perfusion, le vétérinaire me propose de te récupérer et me propose une opération pour le jeudi.
Le vétérinaire me fait part des frais importants que cela engendra, mais pour nous la question ne se pose même pas il faut qu'on sache, on ne peut pas te laisser partir sans savoir , on y croit, on ne veut pas que tu partes ....
Nous te récupérons à la maison et tout le monde est content de te revoir , je décide donc de te garder avec moi au travail pour profiter de ta présence et pouvoir suivre ton état de santé.
C'est pendant cette période que j' ai compris que la maladie était présente et que ça allait être dur.
Tes vomissements étaient toujours présent, tu ne voulais plus t'alimenter ni boire.
Et tu perdais du poids, franchement pour moi le temps devenait long, et insupportable.
Le mercredi matin , tu avais du mal à monter dans la voiture, là je t'ai emmener encore une fois chez ce formidable vétérinaire pour te sauver, il décide de te mettre sous perfusion pour tenter une opération le lendemain. Le soir j'ai pris contact avec la clinique et le vétérinaire m'a dit que ton état était critique et que tu n'aurais jamais passer la nuit si je ne t'avais pas emmener... Une opération est bien prévu pour le lendemain.


La nuit de Mercredi fut terrible pour nous , on stress, on pense à toi, c'est dur , très dur ...
Le jeudi matin je suis au boulot très tôt, bien plus tôt et j'attend ce foutu coup de téléphone.
Je n'ai que deux choses en tête, je ne veux pas que tu souffres et je souhaite un miracle .... ....
10h30 ce jeudi 20 Août 2009, le verdict tombe, ce docteur qui a fait son maximum m' explique ....
Tu n' auras pas pu passer ta 7 ème année, et cette foutu maladie aura envahie ton estomac et ton intestin, ce foutu cancer ...
La décision fut vite prise , non sans douleur et larmes ...
Impossible de te faire souffrir plus longtemps ...
J'ai demandé au vétérinaire de t'endormir au plus vite pour que tu partes sans souffrance et que tu puisses enfin te reposer.
Je garderais en mémoire ton dernier regard, lorsque je t' ai mis dans la cage en attendant ton opération, tu t' ais couché seul et tu m'as regardé une dernière fois.
Ton regard en disait long, et je pense qu'a ce moment on s'est compris, j' espère que le dernier baiser que j'ai pu te faire sur la truffe et mes derniers mots t' auront servis.
Pour te dire au revoir aujourd' hui, je vais te les répéter:
..... Allez mon gros, ça va aller .....
Nous te garderons pour toujours dans nos coeurs et nos mémoires, saches qu' aujourd'hui, tous le monde était en larme et très triste, j' ai promis à tous le monde de regarder les étoiles pour te dire au revoir.
Au revoir mon gros, on t'aime ...


Arnaud, Isabelle, Auréane et Anaé Sanchez
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Pluto du Caire de la Prairie


Messery, le 29 juillet 2009


Mon chien Pluto a été endormi aujourd’hui.


Peut être l’on se reverra un jour ? On est resté tellement proche pour plus de 10 ans, on a vécu ensemble la même vie et on a partagé les même sentiments, il me semble injuste que l’on ne puisse plus jamais se revoir.
Assis sur le divan pour lire ou regarder la telé, j’aurai toujours l’impression de sentir la chaleur de son corps contre mes jambes, en descendant dans le salon le matin je regarderai toujours où il dormait.


Merci a Pluto pour m’avoir dédié toute sa vie.


Natale Pastorini
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Sirius Von Gorrissen's Rijsel...


Bien triste Nouvelle...
J'apprend ce 15 octobre la disparition de Sirius Von Gorrissen's Rijsel...
Ses propritaires, M. et Mme Caudron, habitués des rings et des terrains de travail,
bien connus de nous toutes et tous, de part leur gentillesse et leur discrétion,
ont donné tout leur amour à Sirius...jusqu'au bout !


Repose en paie Sirius


DUGARDIN Laurent
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Odessa.


Je voulais rendre un hommage a ma chienne Odessa. C’était une Dobermann et elle venait d’avoir 10 ans. Malheureusement elle était atteinte d’un cancer qui s’est généralisé. Elle avait subie deux opérations avec succès mais hélas la maladie a été la plus forte. Elle se sera battue jusqu’au bout et nous l’avons accompagnée jusqu'à son dernier souffle. Odessa restera a jamais dans nos mémoires et dans nos âmes. Elle était un personnage a elle toute seule d’une bonté et d’une gentillesse infinie. Odessa, ou que tu soit on t’aime et on ne t’oublira jamais.


Ta maîtresse Christelle.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Orval,


Quand je suis arrivée, tu m'as tout de suite accepté
A toi, je pouvais tout te confier.
Tu étais mon chien préféré.
Aujourd'hui tu es parti.
En me laissant bien seule, mon ami je t'aimerais de tout mon coeur.
Car tu m'as donné tant de bonheur.
La vie sans toi ne sera plus la même.
Mais ton souvenir restera indemne.


Orval décédé à 10 ans et demi le 04/09/08 à cause du coeur.


Mlle BOUSQUET
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Umi der Landerland


C'est avec énormément de tristesse que je fais part à tous les conducteurs et membre du DCF de la disparition brutale et subite de ma chienne UMI der Landerland ce vendredi 22/08/08.
Elle restera dans notre esprit comme une chienne d'exception qui savait allier le tempérament d'une chienne de famille avec celui nécessaire pour briller sur les terrains de concours RCI.
Après un 1er titre du DCF en RCI en 2005, elle réussi après un retournement d'estomac en juin 2006 à revenir avec brio sur les terrains de concours et prendre un deuxième titre du DCF en RCI en 2007.


M. ANDRE Michel
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Creta ZAMOLXIS


Femelle Marron et Feu née le 10/03/99
Décédée le 13/12/2007
Chienne recommandée par le club (CRC)
CSAU-TAN-TAT 20/20 à Puydaniel le 15/09/2002
TAT 20/20 à Chambray le 06/10/2002
TC 20/20 à Mauvières le 07/06/2003
CHAMPIONNE DE FRANCE 2003
Lauréat de Beauté du DCF 2003


Importée de Roumanie en février 2002.
Mariée 2 fois, la première avec Qujo di Latiano (Champion d'Italie et de Hongrie)
puis la seconde fois par Adamant de Grande Vinko (Champion de Russie et d'Ukraine)


Creta laisse une jolie descendance au couleur de La villa De Channes.
Elle reste dans notre coeur.
Adieu ma belle Roumaine…


Bruno RIOT
_____________________________________________________________________________________


Hommage à OLAFF LUTHER DE HAROLANDE


En février 1998 est venu au monde :"Olaff Luther de Harolande".
Ccelui-ci m'a quittée le 2 juillet 2008, il me laisse seule avec ma peine.
Il m'a donnée 10 ans d'amour, de tendresse, de fidélité et de complicité.
Pour toi mon compagnon de ces dix années exceptionnelles, tu mérites amplement ce modeste hommage.


Ta maitresse Riva
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Iota


Ta vie a commencé avec des épreuve qu’aucun animal ne devrait connaitre puis nous nous sommes rencontrés. A l’époque notre famille sortait d’un deuil et ton arrivée a mélangé dans mon cœur un sentiment de joie et une crainte de souffrir de nouveau.


Mais la vie nous a rapproché et nous a rendu inséparable en y parsemant des aventures extraordinaires pleines de parties de jeux et tendres moment de complicité.


12 ans passés avec nous puis une jour tu t’es éteinte dans ton sommeil, le plus beau départ que l’on puisse imaginer pour notre compagnon, tu resteras a jamais gravée dans ma mémoire, les larmes couleront toujours sur mon visage en pensant à toi.


Je te souhaite d’être heureuse au paradis des chiens. Et n’oublie jamais que je t’aime plus que tout au monde.


C’est pour cela que je souhaitais te rendre hommage aujourd’hui …


Delphine PIHAN
_____________________________________________________________________________________


A l'ombre des Pommiers...


Ce matin, je me suis levé dans cette grande maison,
j’ai respiré cet air trop vide de toi.


Les habitudes sont restés inertes, pas de mouvement, la journée s’est ouverte sans ta bienvenue, mes mains sont restées vides de ta chaleur. Plus aucune raison de râler après toi, alors j’ai pleuré, mon regard désespérément vide de ta joie.


Ce dimanche matin, on est allé déjeuner au soleil, préparant la table, je voyais encore les endroits que tu aurais choisi pour te chauffer au soleil. Je me serai baissé, mis mon visage dans ton col et mes bras autour de toi, on aurait respiré le même air pendant quelques minutes. Je te voyais tout proche à l’ombre des pommiers, inaccessible sous ce petit monticule de terre. Tout proche et sans toi, voilà le choix.


Hier nous sommes partis ensemble pour cette dernière balade. On se serait crû dans un dessin animé, bien loin des départs des hommes, tu courrais dans cette prairie toute verte et baignée de soleil. Toi et moi on courrait sur ce chemin, vers cette lumière, de temps en temps tu t’arrêtais pour te retourner et aboyant joyeusement tu m’invitais à te rejoindre. Dieu que tu étais beau dans cette course et je n’avais d’yeux que pour toi. Le temps sans prise ici te laissait apparaître dans ta vérité, j’ai couru avec toi jusqu’à ce que le chemin s’arrête pour moi et je t’ai regardé partir là où je ne pouvais plus te suivre. Dans cette grande lumière face à toi, je t’ai vu disparaître, alors, le cœur plein de toi, je suis retourné, seul, à l’ombre sous les pommiers.


La Troisième Rose
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Newton du Duché de Wurtemberg


Newton n'est plus… Il s'est éteint à près de 11 ans.


"Je me rends compte que j'ai eu beaucoup de chance de croiser sa route et que nous avons vécu ensemble beaucoup de choses " me racontait Laurent Jeudy, son compère. Tous deux formaient une sacrée équipe !
Il fallait rendre un hommage à l'un des plus grands Dobermann de Travail de notre histoire contemporaine : Newton du Duché de Wurtemberg. Né en 1997, il a débuté en novembre 98 par le pistage français où il atteint le niveau de l'époque " C-TL " pour ensuite se consacrer au RCI puis au Pistage FCI. Près de 60 concours plus tard, parmi lesquels on retrouve 4 tournées de sélectifs, 3 participations à la coupe de France de RCI, 3 coupes de France de FCI et 2 participations au championnat international du Dobermann de Travail (14ème en 2001 et 16ème en 2003) l'ont mené au titre convoité de Champion de Travail de la SCC. Il conquit deux fois le titre de champion de Travail du DCF en RCI avant d'exceller en Pistage FCI où il fut par deux fois champion du DCF.
" Je repense à ce championnat du DCF à Orléat en 2005 en FCI, c'était J M Cailleau qui jugeait et qui venait de dire que compte tenu des conditions, labour super sec et vent violent, il faudrait un extraterrestre pour faire un résultat: que lui n'y aurait pas mis son chien" se rappelle avec émotion Laurent, " Newton ce jour là nous a tous "scotchés", y compris moi, il est parti à la même vitesse que d'habitude, il a fait des angles au cordeau pour pointer finalement à 96 avec un commentaire du juge qui disait : " putain là chapeau !


Je souhaite à tous les passionnés de DOBS de rencontrer un jour un chien comme Newton.


Franz Bejottes.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Thémis


Ma Thémis,


Par la présente, je veux te rendre un dernier hommage et te remercier pour tout le bien que tu nous as apporté pendant toutes ces années. Le 30 novembre 2007, c’est un cancer généralisé qui t’ a arraché à nous,
tu n’avais que 5 ans et demi…
Cette maladie t’a emporté en seulement 7 jours, nous laissant un grand vide.
Tu n’étais pas une championne de beauté, mais tu étais toujours classée excellent en expo. Tu étais avant tout une compagne fidèle, attentive, dévouée, caline et toujours partante pour une balade dans les champs, et également une super, super maman !


Maintenant, il nous reste ta sœur et ta fille,
c’est encore un peu de toi auprès de nous.


Tu nous manque ma Thémis


Repose en paix, ma Chienne, tu le mérites.


Valérie
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Ray Ramsès du Chemin des Noues


décédé le 03 03 2008


"La vie est un chemin bordé de milles fleurs, un chemin sinueux jonché de souvenirs et c’est sur celui-ci que Ray Ramsés du Chemin des Noues est parti.


Il reste la peine, le chagrin et les souvenirs.


Il était toujours là pour nous faire la fête, il n’avait pas d’impératifs même quand ça n’allait pas, il se réveillait pour nous tous les matins et n’avait que notre amour en tête puisqu’il a escorté nos premières promenades et nos premiers amours.
Ami fidèle, doux, gentil, adorable compagnon, il était toujours présent.
Nous étions tout pour lui, mais il reste toujours là, même dans la nuit.
Il faut penser aux instants doux, chaleureux que nous avons passés avec lui.
Un chien reste un chien, mais sa mort fait du mal comme celle des humains.
Il nous a quitté pour d’autres rivages, il n’avait plus de force de se battre, il faut tourner la page pour sa copine Voice."
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Tara


Tara on t'aime et tu le sais,
tu vas nous manquer,
mais tu nous a tellement apporté,
que l'on va le supporter,
et ne jamais oublier,
nos moments passés à tes cotés.


Je t'aime ma fifille.
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Tex


"TeX, mon Pépère, mon Gros Nounours, mon Lapin, depuis ton départ brutal sans aucun signe qui aurait pu prévenir de cette catastrophe je suis désespéré, tu me manques horriblement et chaque seconde qui passe m'est insupportable. Ma vie ne tournait et fonctionnait qu'à partir de toi Pour toi j'aurai décroché la lune ...
Pendant 5 ans et presque 7 mois ( à 5 jours près ) tu ne m'as apporté que joie, bonheur, tendresse et réconfort dans les dures épreuves que je traverse personnellement.
Chaque jour nous sommes partis nous balader, par tous les temps! Combien de fois suis je rentré gelé, trempé jusqu'aux os mais ... HEUREUX Tes sorties étaient toujours en totale liberté dans les grandes étendues du Nord à pister le lapin et le lièvre ( nos derniers remontent au mois d'aout, 2 lièvres en 1 semaine, ton record ! ) et surtout ta chasse quasi quotidienne aux mulots ne lachant pas tant que tu n'étais pas arrivé au nid .
Tes coups de truffe et ton regard si tendre pour attirer mon attention.
Ta joie immense de me revoir même après une absence d'un 1/4 heure Ton petit trognon de queue s'agitant dans tous les sens Nous passions nos soirées dans notre canapé, notre tanière, à se faire des papouilles à faire la "bagarre" Quand je quittai la maison, à peine sorti du quartier je pensai déjà au moment où j'allai te revoir Je me sens si seul maintenant dans ce canapé vide, l'oeil rivé sur l'hotel où reposent tes cendres avec ta photographie et 2 bougies allumées en permanence depuis ce funeste jour ...
Je suis hanté par ce maudit jour du 1er novembre où la vie m'a pris ce que que j'avais de plus cher et que j'imaginai immortel ... Oui, cette saloperie de vie m'a VOLE mon Amour, mon Tendre Amour ! Et je jui en veux terriblement. J'espère que tu seras dans la porte lumineuse le moment venu pour me faire la fête comme tu savais si bien le faire et que nous partirons ensemble poursuivre nos courses folles dans une journée sans fin où le soleil brille toujours. TeX mon bébé, mon pépère d'Amour, tu resteras gravé dans mon coeur pour l'éternité et au delà de la mort, tes yeux si tendres continuent de me regarder, tu es en moi je suis en toi ...


JE T'AIME JE T'AIME JE T'AIME JE T'AIME JE T'AIME JE T'AIME JE T'AIME JE T'AIME ..."


Philippe / TeX ( pour l'Eternité )
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Sarina


"Tu nous as quitté trop vite nous sommes restés impuissant face à ce malheur ton coeur s'est arreté, une crise cardiac à ce qu'ils disent. Ta présence nous manque Sarina tu étais si belle, si gentille, si sociable alors on reste là, assis. Il n'y a plus de balades quotidiennes, de jeux, de câlins avec nous trois. Tu nous as donné tant d'amour, de joies. Nous ne t'oublirons jamais ma belle.
A ta mémoire."


David, Christelle, Louane
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Uranéa-Utopia Von Rauberstolz


"Tu nous as quitté et tes yeux plein d'amour et ta présence nous manque.
Trop tôt, bien trop tôt. On t'aime ma belle et on t'aimera toujours.
Je hais cette maladie qui t'as enlevé à nous.
Nous avions encore tant à partager."
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Tiha


"TIHA, membre à part entière de notre famille, un chauffard t'a fauchée à 5 ans.
Tu étais si gentille, affectueuse, attentive, à tous les membres de ta famille et même aux autres (un jour où nous l'entendions aboyer pendant que les enfants jouaient dehors, nous sommes sortis précipitement pour voir le fils d'un de nos amis en train d'escalader la barrière de la mare, je ne crois pas au hasard, elle avait bien senti le danger et nous avait prevenu).


Tu nous as donné tant d'amour, nous ne t'oublierons jamais, jamais.


Tu nous manques.


Michel, Sandrine, Jeremy, Ella"
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Urkiss Ramsès Von Verstenwal


Le 15 Mars 2007 un chauffard a tué notre ami, Urkiss Ramsès Von Verstenwal.
Urkiss venait de féter ses 4 ans le 17 février. Alors qu'il accompagnait son maître dans notre petit village, Urkiss a été fauché par ce chauffard; qui a prétendu ne pas l'avoir vu !!! Urkiss a été brisé en deux, ses radios étaient sans appel. Comment peut-on ne pas voire un chien de 76cm et 49Kg sur un passage piéton éclairé ??
Urkiss qui nous avait donné tant d'amour, tant de confiance a lutté jusqu'à la fin. Il a tout fait pour ne pas nous laisser seuls. Une volonté de fer.
Aujourd'hui notre famille est déchirée par le chagrin, tous ceux qui l'ont connu l'aimaient, Urkiss a laissé un peu de lui dans le coeur de toutes les personnes qui l'ont croisé.
Aujourd'hui l'équipe de Sosdobermann est en deuil, sa mascotte n'est plus.
Adieu mon ami, nous allons apprendre à vivre sans toi, sans pleurer, par respect pour ton souvenir.
Merci à tous ceux qui nous ont soutenus dans ce terrible moment, merci à Géraldine et Denis ainsi qu'à leur chienne Sacha de léa Modena, merci à Patricia Ruiz et son chien Ayrton di Campovalano; grâce à vous nous avions un ami formidable que nous n'oublierons jamais, dont vous pouvez être fier.
Urkiss n'a jamais fait d'exposition mais il avait su gagner tous les coeurs...


Sophie Bougheriou
_____________________________________________________________________________________


Hommage à Kika
Adieu ma "Kika"


Fin novembre 2006, j'ai du faire faire la piqûre fatale à Ikaria des TURLURONS qui aurait eu 14 ans ce 2 février 2007.
Sa longue vie témoigne de la solidité de cette race : les dobs ne sont pas plus fragiles que les autres chiens même issus de consanguinité…
Ika était issue de 1/2 frère et sœur ; sa mère Coco Girl des Turlurons était la fille de Shobiz du Troglodyte de Noizay par Rhésus de la Vallée Moussue et son père Arabal des Turlurons (mort à plus de 13 ans) était le fils de Shobiz par Flegon Falek van Diaspora. Ika était bonne gardienne mais très sociable et très courageuse. Elle avait supporté vaillamment une première opération de tumeurs mammaires en 2000 puis une deuxième, après récidive, en 2001 et avait parfaitement surmonté tout ça.
Malheureusement, les derniers mois, elle s'est totalement paralysée, comme souvent nos vieux chiens.
Quasi 14 ans, chez un chien de ce poids, correspond à peu près à 95 ans chez l'être humain…
Reposes toi, ma tant aimée, auprès de mes cinq autres dobermanns, dans " vôtre " jardin.


Liliane GUILLAUMAT

HOMMAGES CITATIONS