LE DEPISTAGE DE LA DYSPLASIE

Le D.C.F. encourage les propriétaires de dobermanns à faire pratiquer chez leurs chiens une radiographie des hanches.
La radiographie des hanches peut être réalisée par le vétérinaire de votre choix.
Seule la radiographie en extension est demandée, mais elle doit être contrastée et bien identifiée.
L'interprétation des clichés doit être faite par le lecteur agréé pour la race Dobermann.
L'âge minimum requis pour passer la radio des hanches est de 12 mois minimum. 

Protocole de lecture des radiographies de dépistage de la dysplasie
- Professeur Pascal Fayolle -

Les radiographies sont adressées à l’adresse suivante :
Professeur Pascal FAYOLLE - Unité de chirurgie - ENVA
7 avenue du Général de Gaulle
94704 Maisons-Alfort cedex


1/ L’envoi s’effectue  avec les documents d’accompagnement suivants :
- attestation du vétérinaire ayant réalisé les clichés, certifiant l’identification de l’animal et précisant les conditions d’examen  (sédation ou anesthésie). ATTENTION : le numéro d'ordre du vétérinaire doit être visible et lisible sur les documents.
- enveloppe timbrée pour le retour des clichés + coordonnées
- copie du pedigree
- chèque à l’ordre du Pr FAYOLLE
- un courrier signé mentionnant la phrase suivante : "Cet examen rentrant dans le cadre d'un dépistage officiel, j'autorise le lecteur à communiquer le résultat de la lecture au Dobermann Club de France et l'autorise à utiliser le résultat dans le cadre de sa politique de lutte contre l'affection dépistée, à le faire figurer sur des documents émis par le club, et le cas échéant, le communiquer à la société Centrale Canine."


2/ En règle générale, la lecture est effectuée sous 10 jours à réception des clichés


3/ Le tarif est de 25  € TTC pour la lecture des hanches et de 50 € TTC si vous faites également lire la radio des coudes qui n'est pas obligatoires pour notre race.


4/ Une facture est jointe systématiquement faisant apparaître la TVA.


5/ Le résultat de la lecture est retourné en 3 exemplaires (propriétaire, Club et SCC) directement au propriétaire, qui transmet le résultat au Club.


Cas des radios numériques : Faire effectuer les radios par votre vétérinaire habituel. Votre vétérinaire se connecte sur le site spécialisé de vetsXL.com sur lequel il dépose les radios à l’attention du Professeur Fayolle. Ce dernier reçoit un email qui l’informe que les radios l’attendent pour lecture. Ensuite le reste de la procédure est identique (chèque + pedigree + enveloppe retour le tout à l’attention du Pr Fayolle).
N.B : Pour les radiographies numériques de dysplasie, elles doivent être déposées par le vétérinaire qui a réalisé les clichés sur le site : vetsXL.com et le vétérinaire devra s'y inscrire au préalable s'il n'est pas déjà inscrit.
ATTENTION : pas de radio sur CD ni clé USB !!!


CHIENS ETRANGERS : Pour les chiens étrangers, vérifiez si l'enregistrement du chien à bien été faite par la SCC avant d'envoyer votre radio.

Au retour de la lecture, envoyer le document de résultat destiné du DCF à :
Mme Virginie PIQUEREL
31 rue des Ecoles
94000 Créteil


5 Niveaux sont possibles : HD-A / HD-B / HD-C / HD-D / HD-E.
Ne sont considérés comme Hors Dysplasie que HD-A et HD-B.

2 RECOURS EN CAS DE DESACCORD SUR LA LECTURE DES RADIOS DES HANCHES

1er recours possible : l'appel interne au Club

GROUPE DE TRAVAIL SUR LES AFFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES DE LA SOCIETE CENTRALE CANINE
PROTOCOLE CONCERNANT LES DEMANDES DE SECONDE LECTURE
« appel » interne au club


En accord, et en complément, avec les directives de la FCI concernant le dépistage officiel de la dysplasie de la hanche (directive 46-2009 annexe 1) un propriétaire peut envisager de demander une nouvelle appréciation des hanches de son animal (« appel interne au club »), à partir d’une seconde radiographie, dans les conditions suivantes :

Les deux radiographies doivent être réalisées suivant le même protocole de myorésolution (si la première radiographie est effectuée sous anesthésie générale, la seconde ne peut être effectuée sous sédation)

La demande de « seconde lecture » doit être faite de manière officielle. Il n’est pas autorisé d’expédier «en catimini » un second cliché à la lecture, en escomptant une meilleure notation. Le document d’accompagnement (« dépistage radio V3 », téléchargeable sur le site de a la SCC), destiné conjointement au vétérinaire effectuant la radiographie et au propriétaire de implique que le propriétaire fournisse, lors de l’envoi d’un cliché de dépistage à l’analyse, une attestation certifiant que son animal n’a pas - à sa connaissance - déjà fait l’objet d’un dépistage officiel, qu’il n’a pas subi d’intervention susceptible de modifier la croissance normale des articulations coxo-fémorales, et qu’il autorise le club de race à utiliser le résultat de la lecture officielle.
Les deux clichés (celui ayant fait l’objet de la première évaluation) et la nouvelle radiographie doivent être expédiés conjointement, afin que le lecteur puisse se livrer à un examen comparatif. En cas de lecteurs multiples au sein du club, c’est au lecteur qui a effectué la lecture dont le résultat est contesté que le dossier doit être adressé. Une modification d’un jugement initial peut s’envisager si les deux conditions suivantes sont réunies :

- le premier cliché soumis à analyse ne met pas en évidence, de manière indubitable, des signes de dysplasie et notamment d’hyperlaxité articulaire (pour mémoire, la directive FCI 46-2009 annexe 1 impose, en cas de seconde lecture portant sur deux clichés, de prendre en compte pour le jugement de l’animal la radiographie sur laquelle apparaît le plus haut de gré de laxité)
- le second cliché, réalisé dans des conditions strictement identiques à celles du premier examen, correspond à un positionnement de l’animal nettement meilleur que sur la première radiographie, le défaut initial ayant été susceptible de
défavoriser l’animal lors du premier jugement.

Dans le cas contraire (une des conditions précédentes n’est pas remplie), laseconde radiographie n’est pas prise en compte, et le résultat initial est confirmé (le propriétaire peut engager une procédure officielle d’appel auprès de la SCC, voir plus loin).
Si les deux conditions sont remplies, le lecteur effectue une analyse comparative des clichés.

Suivant les cas, il peut décider de « reclasser » les hanches de l’animal (notation plus favorable dans la grille FCI), de noter à nouveau l’animal de manière identique, ou (plus rarement, mais cela peut arriver si le second cliché fait apparaître des points négatifs qui étaient inapparents sur la première radiographie) d’aggraver le jugement initial (notation moins favorable que sur la première radiographie).

Tout résultat de lecture peut faire l'objet d’une procédure d’appel auprès de la Société Centrale Canine (SCC). (l’appel porte obligatoirement sur la radiographie qui a fait l’objet de la notation initiale). La saisine de la commission d’appel doit se faire par l’intermédiaire de la SCC (155 Avenue Jean Jaurès - 93535-AUBERVILLIERS CEDEX. Tel 01 49 37 54 00, fax 01 49 37 01 20).
Un éventuel GROUPE DE TRAVAIL SUR LES AFFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES DE LA SOCIETE CENTRALE CANINE recours à une procédure d’appel auprès de la FCI est envisageable en cas de désaccord transnational concernant la classification des hanches d’un animal.

2ème recours possible : L'appel auprès de la SCC

Les personnes souhaitant faire une demande de recours à la procédure d’appel officielle de la SCC doivent envoyer au service santé leurs Coordonnées postales et adresse mail ainsi que les pièces suivantes :
- La radio initiale lue par le lecteur officiel et uniquement celle-ci (si radio argentique),
- 1 copie du compte rendu de lecture de la radio du lecteur officiel,
- 1 copie de l’attestation du vétérinaire qui a pratiqué la radiographie précisant le mode d’anesthésie et les substances utilisées,     
- Coordonnées postales et adresse mail du propriétaire,
- Un titre de paiement de 150 € (la moitié de cette somme est remboursée en cas de lecture meilleure en appel).